Il ?tait une fois... Mechina

Discussions Musicales

#1 17-02-2021 01:57:41

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Il était une fois… Mechina

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir une histoire comme on en fait peu dans le monde du metal. Cette histoire est contée au travers de 8 albums, 10 singles et une remasterisation de 6 albums ! C’est le groupe Mechina. J’en ai un peu parlé par le passé, car c’est mon groupe favori depuis 5 ans. Je dois en être à 2 heures d’écoute par jour, minimum.
Allez, accrochez-vous à vos chaussettes, je vous embarque dans une aventure de dingue.

Coexist_215.jpg


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#2 17-02-2021 01:58:27

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Re : Il était une fois… Mechina

Le groupe

On commence avec le compositeur/producteur/musicien/… de talent, j’ai nommé Joe Tiberi. De provenance de Batavia, aux USA.

Ce génie (oui, à ce niveau, c’est du génie) est aux commandes de la production, du mix, du mastering, de l’écriture des paroles et de l’enregistrement de tous les instruments. C’est aussi l’écrivain de l’histoire des albums (qui range la série Star Wars dans la catégorie ‘contes pour enfants’). De plus, c’est lui qui dessine les pochettes de dingue des albums (jetez un œil sur la page du groupe pour vous en convaincre). Il fait le design des packs, gère la programmation du site web, le merchandising, la promo, bref… presque tout.
Je dis presque car il mène le projet avec 2 autres personnes, David Holch au chant masculin, plus présent dans les anciens albums (de 2004 à maintenant), et Mel Rose, en charge du chant féminin, et plus présente sur les derniers albums (de 2013 à maintenant).

Vous l’aurez deviné, ce groupe n’est pas un groupe de live, mais nous régale avec un album par an, qui sort le premier janvier de chaque année depuis 2013.

Pour le sujet à-polémique-interminable-accoudé-au-bar, à savoir la question : « C’est quoi comme style ?», je répondrai : du death industriel, djent, harmonique et progressif qui poutre et fait rêver. Bah oui, fallait pas poser la question.
« Et ça ressemble à quel autre groupe que j’ai pu entendre ?» Alors là, je ne sais pas. On est déjà dans l’ovni auditif, et ma culture metallique n’est pas assez étoffée pour répondre. A vous de trouver autour d’une beer

Vous vous en doutez, au travers d’autant d’albums et de singles (qui lient l’histoire de chaque album entre eux), le style a pas mal changé au fil du temps. De l’indus assez brutal au début, toujours avec une grande dominante d’électronique, qui a évolué par la suite en ajoutant plus d’harmonie et de douceur avec la voix de Mel Rose et une utilisation des claviers en symphonique.

Il en reste que ça poutre grâce à la batterie qui est entièrement programmée. Je doute que certains morceaux soient réalisables par des batteurs humains. Evidemment, il y a toujours le contre exemple.
Amateurs de blast beat, break à quintuples toms… trouveront leur bonheur.

Niveau guitare, beaucoup de djent, donc guitare à 92 cordes. big_smile Peu de solos, hormis sur le morceau Planetfall (à 04:54), réalisé en guest par Dean Arnold, donc si vous êtes fans de Zakk Wylde, vous risquez d’être déçus par les guitares.

En ce qui concerne les voix, c’est le sujet principal de dissensions entre les fans. Les premiers albums bénéficiaient beaucoup de growls de la part de David. Un reproche, que l’on peut souvent lire, est que sa voix claire passe par l’auto-tune. Sujet à de fortes polémiques dans le milieu audio en général, je trouve que l’usage de l’auto-tune est utilisé comme un effet spécial, dans le contexte futuriste et spatial de l’œuvre, et donc colle bien à l’œuvre.
L’arrivée de Mel en 2014 avec sa voix claire a rendu la symphonie des morceaux plus riche, mais diminue un peu plus la proportion des growls. Elle utilise aussi l’auto-tune, toujours dans le même effet esthétique recherché, et que je trouve réussi.
On atteint une balance égale entre growls / chants clairs féminins / chants clairs masculins dans les albums Acheron et Progenitor. Attention, pas au niveau de chaque morceau, mais au niveau de l’album : certains morceaux sont entièrement en growls, d’autres avec seulement Mel, ou d’autres encore seulement avec Dave, dans ses deux techniques.
Une apparition de Anna Hel Milyanenko sur le morceau « Siege » du dernier album éponyme vous recalera dans les délices du chant death féminin, dans les foulées de Angela Gossow et Alissa White-Gluz.

Les claviers, autant en instruments symphoniques que bruitage et effets spéciaux (et spaciaux), sont présents en continu afin de recréer l’ambiance musicale futuriste.

Une curiosité : Il y a des morceaux non musicaux, en général en début d’album, pour poser l’ambiance : voix de cosmonautes/soldats, bruits de machineries, de tempêtes spatiales, de réveil de cryogénie… afin de plonger dans l’atmosphère de l’album. Certaines de ces intros d’album font plus de 6 minutes ! On notera aussi, de temps en temps, un morceau calme, avec seulement des intrus classiques ou traditionnels (influence notable de musique traditionnelle japonaise/coréenne sur l’album As Embers Turn to Dust), qui rappelle encore l’album Time I de Wintersun.

Ecouter un morceau tiré au hasard d’un album vous fera manquer une grande partie de celui-ci : l’intro du morceau est souvent liée à l’outro du précédent. Je ne peux que vous pousser à tenter un album complet, car une mauvaise pioche et vous loupez un morceau dantesque.
Une critique cependant, toute personnelle : je trouve que la séparation entre morceau est souvent calée trop tard. Ce n’est pas un problème si on écoute un album entier dans l’ordre, mais en shuffle, ça fait manquer un truc.

Voilà pour le groupe, attaquons le vif du sujet avec l’audio, car on est ici pour ça.


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#3 17-02-2021 02:01:11

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Re : Il était une fois… Mechina

Les albums

Dans la chronologie des albums, il y a 2 choses à noter. Les 2 premières démos, le premier album (The Assembly of Tyrants, 2005) et l’EP qui le suit (Tyrannical Resurrection, 2007) ne font pas partie de l’histoire. Ils datent de bien avant celle-ci, le groupe se cherchait à l’époque. Je ne vous les conseille que par curiosité, mais on est loin de l’œuvre dont je souhaite vous parler.

La seconde remarque concerne l’Album sorti en 2018, nommé Compendium, qui est un remix/remastering des 6 albums précédents (de Conqueror à As Embers Turn to Dust). Ce petit bijou est expédié dans un coffret magnifique, numéroté et signé.

L’œuvre se propage sur les albums et les singles suivant. Notez que les singles en vert se retrouvent sur l’album sorti juste après eux.

Conqueror (Album 2011)
Andromeda (Single, 2011)
Empyrean (Album 2013)
Cepheus (Single, 2013)
The Moment Between Cause and Effect (Single 2013)
Phedra (Single 2013)
Xenon (Album 2014)
To Coexist Is to Surrender (Single 2014)
Vanquisher (Single 2014)
Acheron (Album 2015)
The World We Lost (Single 2015)
Progenitor (Album 2016)
Godspeed, Vanguards (Single 2016)
As Embers Turn to Dust (Album 2017)
The Compendium (Remastering des albums précédents, 2018 )
Realm Breaker (Single 2019)
Telesterion (Album 2019)
Siege (Single 2020)
Siege (Album 2021)

Une petite chose à noter, leur notation moyenne sur Metal Archives ne descend jamais sous les 76% (une critique un peu trop craintive sur les 3 écrites à propos de l’album As Embers Turn to Dust, que je ne trouve pas justifiée). Sinon, on est dans les 90%. Encore un sujet à polémique que Metal Archives, mais c’est juste pour vous donner l’idée d’y jeter plus qu’une oreille. Comme je l’ai dit plus haut, je ne compte même plus le nombre de fois où j’ai écouté chaque morceau. Cela doit être en centaine. Un peu à la manière de l’album Time I de Wintersun, à chaque écoute, on découvre un nouvel instrument, un break de batterie de taré… j’en découvre encore au moment où je vous parle.

Sur les 8 albums, je vois que vous allez me demander par lequel commencer… Cela dépend de vos goûts bien sûr. Mon conseil serait de voir avec Acheron ou Progenitor, voir si on accroche ou pas du tout. A partir de là, plus violent, on écoute les albums précédents, plus symphonique/épique (tout en restant bien bourrin), on écoute la suite. Cependant, cette approche n’est que purement auditive. Il y a aussi l’histoire, avec sa chronologie, et là, deux choix : on n’aime pas trop le style (vous avez le droit, bien que je me demande si vous êtes un humain digne de confiance big_smile ), et on se contente de lire l’histoire comme un bouquin de science-fiction, ou on se lance dans l’histoire en musique. Là, je veux bien vous aider à dégrossir le chemin, car rattraper autant de matériel risque de prendre du temps sans un petit guide.


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#4 17-02-2021 02:02:15

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Re : Il était une fois… Mechina

L’histoire

Pour écrire le post suivant, je me suis beaucoup aidé de l’article de l’histoire , du wiki fait par les fans, hosté par fandom, sous une licence CCA-SAL, corrigé et éclairé par Joe lui-même. Je remercie donc la communauté des fans pour ces infos.
Si vous êtes anglophone, je vous recommande de lire l’histoire directement sur le wiki, car il y a pas mal d’illustrations, et surtout les liens vers les morceaux/albums racontant chaque chapitre. Eh oui, Joe souhaite enrichir l’histoire au fur et à mesure des albums. La chronologie passe donc par tous les albums à la fois, au fur et à mesure de ses envies d’éclaircir un point de l’histoire, voire même à la demande des fans !!!
Il y a aussi un wiki traduit en français, mais dont les infos sont un peu moins complètes (il manque les 2 derniers albums). Je vais m’y pencher afin de le compléter d’ici peu.

L’histoire se passe dans le futur, vous l’avez deviné, et s’étale sur presque 400 ans.
Elle commence dans les années 2154 de notre ère, où deux grandes superpuissances sur terre sont en guerre totale, l’UNI et l’IGC.

Tmp_27957-10379951_10203053054486067_3306025723752575749_o212662026.jpg


La narration est faite en vivant un des soldats de l’UNI appelé le ‘Soldat de la Terre’. C’est le personnage principal dans l’album Conqueror et la première partie de Empyrean ainsi que dans le single Andromeda.

Une communauté de 3000 personnes, craignant la destruction de la terre entière, construit un vaisseau spatial nommé Andromeda. Celui-ci doit permettre de s’échapper de la terre et trouver une planète d’accueil. A bord se trouve le premier Titan de l’histoire, appelé Anicetus. Imaginez un robot de la taille d’une ville (pas un robot bipède, mais plus une entité robotique), doté d’une intelligence artificielle avancée et, on peut le dire, d’une certaine personnalité. C’est d’ailleurs Anicetus qui contrôle le vaisseau spatial.

Une des passagères de l’Andromeda se nomme Andara. C’est la mère de deux personnages principaux de l’histoire, les jumelles Alithea et Enyo, qui sont elles aussi dans le vaisseau.

Andara enregistre un message d’adieu et l’envoi sur terre, à l’attention de qui voudra bien l’écouter.

Andara.jpg
Andara enregistrant son message


Ensuite, tous les passagers entrent en endormissement cryogénique (cryosleep), afin de pouvoir passer le long voyage qui les attend en sommeil profond.

Le titan Anicetus établit le cap vers Alpha Centauri et commence le long voyage.

Pendant ce temps, la guerre fait rage sur terre. Chaque super puissance est à dominante religieuse, l’UNI étant d’obédience Chrétienne et l’IGC d’obédience Musulmane. Le Soldat de la Terre ne croit en aucune religion, et pense que les religions furent créées pour manipuler les hommes et que le monde serait meilleur sans elles. Quand il reçoit le message d’adieu d’Andara, il commence à enregistrer ses souvenirs et son expérience afin de les renvoyer au titan Anicetus.
L’IGC met en place une politique de terre brulée, en utilisant le feu nucléaire et détruit l’humanité entière. Le soldat y survit en s’échappant juste avant sur un vaisseau spatial, l’Andromeda. Il flotte en orbite autour de la terre, regardant la destruction à l’échelle planétaire, espérant trouver un endroit utopiste, sans guerre et sans religion, nommé la Ville Juste. Il envoie ses mémoires à Anicetus, en espérant qu’elles seront bien reçues.

La destinée du soldat est inconnue après cet épisode. Peut-être qu’un futur morceau ou album nous expliquera ce qu’il lui est advenu par la suite.

Le voyage de l’Andromeda se poursuit.

Pendant celui-ci, dix personnes sombrent plus profondément dans un coma, et ne pourront pas se réveiller du sommeil cryogénique. Le titan Anicetus décide donc de leur donner une nouvelle destinée. Ils seront les Titanborn, des hôtes pour les futurs Titans qui terraformeront* les éventuelles planètes rencontrées. La transformation finit par tuer ces personnes alors qu’elles sont dans le coma et cryogénisés. Leurs capacités physiques sont augmentées, à un point qui les rend presque immortels, et leurs capacités psychiques modifiées afin qu’ils puissent contrôler et communiquer avec le Titan qui leur sera assigné, et aussi communiquer entre Titanborn par télépathie. Ces dix personnes ressusciteront lors de leur réveil, tant est-il que celui-ci se déclenche. Alithea, une des jumelles d’Andara, sera une des Titanborn, tout comme Amynthas, un jeune homme, futur héros de l’histoire.

*Terraformer signifie modifier l’atmosphère afin qu’elle soit respirable, les sols pour qu’ils puissent devenir fertilisables, les eaux buvables…

Titanborn_sleep.jpg
Un Titanborn endormi.


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#5 17-02-2021 02:03:13

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Re : Il était une fois… Mechina

Après 110 ans de voyage, l’Andromeda arrive près de la planète Acheron. Le titan Anicetus réveille les humains de leur sommeil cryogénique afin que ceux-ci puissent contempler leur nouveau monde. Le réveil est difficile, et beaucoup succombent au cryochoc, une sorte de choc post traumatique fatal. Andara le subit à son tour et décède. Le morceau Cryoshock raconte la mort des gens vue par Andara, et le suivant, The Horizon Effect, raconte ses sentiments. Il se termine sur la suffocation et la mort de celle-ci, un moment fort dans l’écoute, suivi par Anagenesis, de toute beauté brutale.

Le titan Anicetus se détache du vaisseau et commence le processus de terraformation sur Acheron. La couverture nuageuse/poussiéreuse atmosphérique de la planète fait que ceux-ci perdent tout contact avec le titan instantanément. Des dizaines d’années passent. De nouvelles générations sont nées à bord du vaisseau, quadruplant leurs nombre (~12000). Une énorme station spatiale est construite, tel un anneau, autour d’Acheron, afin que tout le monde puisse vivre correctement. Cette station s’appelle le l’anneau de Cepheus (Cepheus Ring). Une nouvelle religion émerge autour des Titanborn alors que ceux-ci sont toujours endormis.

Les humains à bord de l’anneau de Cepheus vivent leurs vies, en attendant la fin du processus d’Anicetus. Cependant, à cause de l’épaisseur de l’atmosphère, personne ne connait si le titan progresse ou bien s’il a été détruit à l’impact sur Acheron.

Un groupe d’éclaireurs est envoyé sur la surface afin de retrouver Anicetus et faire un rapport de la situation. Aucun d’entre eux ne survit : après avoir passé trop de temps sur l’anneau Cepheus, ils ne peuvent survivre à la surface de la planète. Finalement, un groupe d’éclaireurs endurcis et entrainés, menés par Enyo, l’une des deux jumelles d’Andara, survit au voyage et atterri sur Acheron. Ils sont subjugués par la beauté de la planète et assistent à une tempête qui passe par là. Une fois le calme revenu, ils se sentent attirés par un signal faible. C’est Anicetus, toujours en process de terraformation.
Les éclaireurs s’en réjouissent, et commencent à chercher de futurs emplacements afin d’y établir la nouvelle humanité.
Enyo rejoint Anicetus, et une sorte de connexion s’établit entre eux.

De retour sur l’anneau, Enyo observe sa sœur Alithea, devenue Titanborn, toujours en sommeil cryogénique. Enyo ne trouve aucun intérêt à retourner sur Acheron et participer à la colonisation. Elle préfère rester auprès de sa sœur, et étudier son sommeil. Cela lui permet d’accroitre son augmentation humaine, sorte de surdéveloppement physique et psychique, à des niveaux inimaginables. Elle est à la limite de découvrir l’immortalité. Enyo décide alors de créer un groupe de volontaires qui laissent derrière eux tout concept d’humanité afin de continuer sur cette voie.
Plus tard, les gens qui seront descendus vivre sur Acheron regarderont de temps en temps l’anneau avec une certaine appréhension, mêlée à de la peur, en pensant à ce groupe d’illuminés.

Finalement, le titan Anicetus annonce la fin de la terraformation. Cette annonce réveille Amyntas, le premier Titanborn à se réveiller. Il est alors lié à Anicetus pour l’éternité. Il descend alors sur Acheron avec tous les survivants, excepté les illuminés et les Titanborn en sommeil, restés sur l’anneau.
Les colons prient donc les Titanborn endormis, et les vénèrent comme des dieux. Amyntas fait vœux de protéger cette nouvelle planète, chance inespérée pour l’humanité. Les colons se nomment eux même les Earthborn (littéralement les nés sur terre), en souvenir de leur lignée originelle.

Pendant ce temps, Enyo guide sa garde personnelle, les Banshees dans la chambre Telesterion sur l’anneau de Cepheus, et y trouve quelques survivants, les gouverneurs des différents groupes présents sur l’anneau. Certains d’entre eux font partie de ses admirateurs, d’autres méprisent ce qu’elle est sur le point de faire.

Enyo croit fermement que pour que l’humanité survive, ils doivent continuer à s’augmenter. Elle trouve les Earthborns trop accrochés au passé, ce qui les empêchent d’avancer vers l’avenir.
Elle utilise alors la Lance d’Allodynia, une machine, pour l’augmentation finale, très douloureuse, qui lui donnera l’immortalité, comme les Titanborn. Elle force tout le monde à la suivre dans sa démarche et détruit ceux qui refusent.

Les disciples d’Enyo construisent alors plus de Titans, qu’ils envoient sur la planète voisine d’Acheron : Empyrean. L’un de ces titans se nomme Daedalus. Alithea, la sœur d’Enyo et Titanborn de Daedalus, se réveille alors.

Tyrannos_art.jpg
Enyo lors de l’utilisation de la Lance d’Allodynia.


Hydrus.png
Le titan Hydrus, en terraformation d’Empyrean.


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#6 17-02-2021 02:03:55

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Re : Il était une fois… Mechina

Plusieurs années plus tard (année inconnue).

Empyrean est devenue une grande planète industrielle. Encore plus de titans y sont construit dessus. Un second anneau de Cepheus est aussi construit autour d’Empyrean. Les deux anneaux sont joints via le pont Erebus. Celui-ci utilise l’énergie de la rotation d’Acheron afin de fournir de l’énergie sur Empyrean.
Le pire reste à venir.

Xenon_215.jpg
Les deux planètes Acheron et Empyrean, avec leurs anneaux de Cepheus et le pont Erebus, pochette de l’album Xenon.


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#7 17-02-2021 02:04:33

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Re : Il était une fois… Mechina

Plusieurs années plus tard.

Pour des raisons encore inconnues, Empyrean déclare la guerre à Acheron. Empyrean croit que la seule solution possible est l’extermination de tous les habitants d’Acheron. Dans leur esprit, cohabiter, c’est se rendre (To Coexist Is To Surrender, Single 2014).

Les forces Empyréanes attaquent le titan Anicetus, devenu la capitale d’Acheron depuis. Quelques chanceux s’échappent à bord de vaisseaux de transport, les Spectres. Deux des soldats défenseurs de la planète sont Amyntas, le Titanborn lié à Anicetus, et Alithea, la sœur d’Enyo, et Titanborn de Daedalus.

Acheron_soldier.jpg
Soldat d’Acheron

Empyrean_soldier.jpg
Soldat d’Empyrean


Lors de l’attaque, les Empyreans déclenchent la séquence d’extermination empyréenne (Empyrean Extermination Sequence), qui va détruire toute vie sur Acheron et rendre la planète inhabitable.

Amyntas est gravement blessé. Alithea, de son coté, s’échappe de justesse à bord de son vaisseau personnel, le Nefeli.


Vanquisher_2_small.jpg
Vue d’Acheron depuis le Nefeli, pendant la séquence d’extermination.



Les quelques survivants ayant fui à bord des spectres cherchent refuge sur l’anneau de Cepheus autour d’Acheron.

Après la séquence d’extermination, les forces Empyréanes atterrissent sur Acheron afin d’achever les éventuels survivants. Trois des soldats retrouvent Amyntas, vivant mais très gravement blessé. Ils reçoivent l’ordre du titan Cepheon de ne pas le tuer, mais plutôt d’effacer sa mémoire et le laisser là. Un peu plus tard, Alithea sauve Amyntas et le ramène à bord du Nefeli (d’après plusieurs fans, et moi-même, l’un des meilleurs morceaux de l’œuvre :  « On the Wings of Nefeli », album Acheron).

Contemplant la destruction totale, elle pleure la perte de sa planète, et fait le serment de se venger d’Empyrean. Ils rejoignent les rares survivants sur l’anneau de Cepheus d’Acheron. Ayant perdu tout souvenir et étant gravement blessé, Amyntas reçoit d’Alithea les mémoires du Soldat de la Terre, que le titan Anicetus avait gardé depuis tout ce temps. Elle le place ensuite en sommeil cryogénique afin de le soigner, puis rentre elle-même en sommeil, et ce pendant une période de 400 ans. Durant leur sommeil, les forces Empyréanes enferment les survivants dans l’anneau de Cepheus.

Pour des raisons encore inconnues, les Titans se mettent en veille après le siège d’Anicetus, rien ne pouvant les réveiller.


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#8 17-02-2021 02:05:06

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Re : Il était une fois… Mechina

Année 2632
Le récit reprend à la première personne, au travers d’Amyntas, ayant reçu les mémoires du Soldat de la Terre.
Pendant notre sommeil cryogénique, on ne se souvient donc que des évènements s’étant passés sur la Terre, 500 ans auparavant. On se réveille sur Empyrean (on ne sait pas encore comment Amyntas s’est retrouvé sur Empyrean), sans même connaître notre nom. On est juste Sujet#2154. Après la destruction d’origine religieuse de la Terre, on s’étonne de la beauté des villes Empyréanes. Ce monde semble libre de religion, cela pourrait fort bien être la Ville Juste tant espérée cinq cent ans plus tôt à bord de l’Andromeda.

Sur l’anneau de Cepheus, Alithea se réveille. Elle se souvient du passé, contrairement à Amyntas. En particulier les crimes d’Empyrean. Elle va donc planifier sa vengeance, en utilisant Amyntas. Elle a besoin de son aide afin de réveiller les titans.

Alithea_small.jpg
Alithea


On contemple les villes d’Empyrean lorsque Alithea nous explique que ces villes sont contrôlées par des machines et n’ont aucune valeur humaine en elles. Les cyborgs prient les Titan tel des dieux. Après notre expérience des guerres religieuses qui ont détruit la Terre, voir des cyborgs prier des créations faites par l’homme, comme si c’était des dieux, nous rappelle comment les religions terrestres utilisaient et manipulaient les gens. On se rend à l’évidence, grâce à Alithea, que cela ne peut pas être la fameuse Ville Juste.

Alithea parvient à rétablir notre connexion Titanborn avec Anicetus. Celui-ci nous retransfère donc toutes les mémoires. On se souvient. Notre nom est Amyntas. On est l’Empereur des Titans, le Défenseur d’Acheron. Empyrean va en payer le prix…


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#9 17-02-2021 02:08:44

dumah05
Forum relooking Master
Lieu : Les 7 mers
Inscription : 01-05-2013
Messages : 1 043

Re : Il était une fois… Mechina

Je tiens à remercier plusieurs personnes. Tout d’abord SAMM, pour son super boulot de relecture, avec correction des liens et mise en forme des messages, super rapidement, en plus! kiss

Un autre remerciement pour Honza Kovačík. Cet artiste de talent publie assez souvent des décors et des scènes à couper le souffle, autant sur la page facebook des fans que sur ses pages Deviant art consacré à Mechina. Vous pouvez aussi retrouver son talent sur son ArtStation.

Je remercie ensuite la communauté du Wiki sur Mechina, qui m’a tout d’abord aidé à comprendre l’histoire par leur travail, puis à vous la retranscrire via leur résumé (Eh oui, le pavé que vous venez de lire n’est qu’un résumé !).

Mes derniers remerciements, et non des moindres : Je tiens à remercier Mel, David et Joe pour leurs talents, leur créativité au sein du groupe Mechina et ses heures d’écoutes et de rêveries inter sidérales.

Dumah05



Battle5.jpg

Dernière modification par dumah05 (04-03-2021 00:12:57)


Team #cléamolettedanstagueule
Fighting the bots since the rise of skynet.
A cœur sur mon temps libre, sinon j'y vais en trèfle.

Recherche 15000 pass. Pour des potes. Tiens, je vais créer un message pour demander.

Hors ligne

#10 17-02-2021 09:59:56

konan
Membre
Lieu : cimmérie
Inscription : 27-05-2014
Messages : 636

Re : Il était une fois… Mechina

Ouah ! quel boulot dumah, hâte de lire ça tranquillement ce soir. Tu m'as appâté wink


Monsters of rock 1990-1991 - Vieille charrues 1996 - 1998 Hellfest 2014 - 2016 - 2017 - 2018 -2019 Motocultor 2018 - 2019

Hors ligne

#11 17-02-2021 18:24:11

jpkv
Just Paint Killer Voodoo
Lieu : Vauchrétien (49)
Inscription : 23-06-2010
Messages : 4 894

Re : Il était une fois… Mechina

Tout ceci est bien tentant, j'ai pris mon billet d'envol.


On your feet you feel the beat it goes straight to your spine,
Shake your head you must be dead if it don't make you fly

En ligne

#12 21-02-2021 14:03:00

jpkv
Just Paint Killer Voodoo
Lieu : Vauchrétien (49)
Inscription : 23-06-2010
Messages : 4 894

Re : Il était une fois… Mechina

Globalement j'aime bien, les bruitages sont chouettes (me rappellent souvent Ayreon). Heureusement qu'il y a de temps en temps des passages plus aérés parce que c'est souvent très dense et compressé (notamment les guitares).


On your feet you feel the beat it goes straight to your spine,
Shake your head you must be dead if it don't make you fly

En ligne